dima
  • Montagne bleue

    L’image de la «montagne bleue» vient d’une vision de victor Hugo dans les Misérables: il imagine creuser le mont blanc et le remplir des dépouilles de l’humanité entière pour en faire une sorte de tombe collective. Dans mes dessins, cette montagne-urne devient un symbole dynamique dans le sens où elle n'est pas seulement symbole de mort mais le réceptacle d’un mouvement circulaire de vie et de mort : le lieu de passage de la mort à la résurrection, ou de la mort à la vie. Elle est le creuset ou se forment et se déforment les corps.